Alors que pour l’ensemble du marché des fabricants de matériel informatique et électronique, les baisses de taux de vente constatées sur les marchés institutionnels d’Amérique du Nord et d’Europe de l’Ouest sont compensés par les volumes de ventes réalisés sur les marchés des pays émergents, Intel rame à contre-courant de la vague.

Bureau de Intel Corporation

Pour preuve, la société vient de publier des chiffres prévisionnels en baisse pour le troisième trimestre 2012, avec comme explication, la baisse inéluctable des ventes à destination des pays émergents, notamment les pays d’Asie Pacifique et d’Amérique Latine.

Les prévisions chiffrées d’Intel pour le troisième trimestre 2012

Intel a diminué ses précédentes prévisions de chiffres d’affaires, du troisième trimestre, de plus d’1 milliards de dollars, avec un maximum de 13,5 milliards d’euros contre 14,8 milliards, pour les premières prévisions. Selon elle, la crise n’épargnerait pas les zones habituellement fortement consommatrices, tels que La Chine, l’Inde, l’Amérique Latine, la Russie, et entraînerait une baisse de la demande sur ses marchés, à cause du ralentissement des activités professionnelles et industrielles.

Cette tendance annoncée par Intel ne devrait pas être prise à la légère, car elles sont partagées par certains instituts et entreprises de renom de l’univers des services informatique, qui ont également annoncé des perspectives peu flatteuses, en ce qui concerne les pays émergents.

Dans leur ensemble, celles ont décrié des chutes de ventes concernant le premier semestre de cette année, par rapport à la même période , l’année dernière.

Les analyses prévisionnelles d’Intel par régions, des instituts de recherche financière

En effet, les études financières du premier semestre 2012 d’IDC, en ce qui concerne le marché de des pays émergents, présente une faible croissance de l’ordre de 1,5%, grâce essentiellement aux ventes réalisées aux Philippines.

Quant à l’institut Gartner, il annonçait également une chute de près de 3% des ventes, lors du second trimestre 2012, celles-ci étant passées de 31 millions de PC vendus à la même époque l’an dernier à 30,3 millions cette année.

Voici présentées de façon succincte, les analyses effectuées pour chaque région.

Intel en Asie pacifique

Habituellement portée par la chine, la zone d’Asie pacifique qui rassemble l’Asie du sud –est et l’Océanie, connait une baisse d’activité, consécutivement à l’effet de recul constaté sur le pays le plus peuplé du monde.

Cette baisse d’activité est même supérieure à celle de certains pays occidentaux. En outre, d’autres pays de la zone, tels que la Corée du Sud et Singapour,  présente des situations encore plus désastreuses. Heureusement les pays comme l’Inde et la Malaisie, présentent des chiffres plus reluisants.

Intel en Amérique latine

Selon Gartner, Seulement 9,3 millions de PCs ont été commercialisés dans cette région du monde, soit une baisse de 11,7% par rapport à l’année dernière, en ce qui concerne les chiffres du deuxième trimestre.

Pour cette région, il s’agit d’un mouvement d’ensemble qui concerne tous les pays. Il n’y a pas de bons et de mauvais élèves.