Dans le monde IT, pas mal de leçons ont été tirées depuis le passage désastreux de l’ouragan Sandy.  Les ingénieurs ont compris que la proximité des Data Centers représentait une véritable menace pour la préservation du patrimoine informatique américain. Le danger qui se traduisait par la perte définitive des bases de données était loin d’être fictif.

C’est la raison pour laquelle des projets ont été fraichement lancés en faveur de la construction de plusieurs centres éparpillés  de manière à ce qu’une prochaine catastrophe n’ait aucun véritable impact sur le monde du web.

Au moment des faits et d’un autre coté,  les internautes des quatre coins de la planète se sont sentis frustrés devant l’inaccessibilité d’un bon nombre de sites web plutôt célèbres.

L’expérience amère et marquante a poussé aujourd’hui la pluspart d’entre eux à trouver une solution en cas de reproduction d’une nouvelle catastrophe.

Aujourd’hui nous allons vous révéler des astuces qui vous permettront de consulter vos sites web préférés même s’ils sont hors service :

Utilisez Google Cache

Google analyse les pages publiées et mémorise leurs contenus en les sauvegardant sous une version cache. Vous pouvez donc accéder à votre site web préféré http://blog.asher256.com/ même s’il est hors ligne en passant cette petite commande sur la barre de recherche Google :

Cache:http://blog.asher256.com/

Utilisez Coral Cache

Si le site web que vous tentez de consulter plante à cause d’un trafic important, ajoutez l’extension .nyud.net à la fin du lien comme ceci :  http://www.yahoo.com/.nyud.net . Ainsi vous aurez accès à la version Coral Cache.

Malheureusement cette solution ne marche pas pour tous les sites mais cela ne coûte rien d’essayer.

Fouillez dans les archives du net

Pas très efficace comme méthode, mais avec un peu de chance vous trouverez votre site inaccessible sur le site officiel des archives : www.archive.org

Ce dernier ne sauvegarde malheureusement pas toutes les pages des sites web archivés mais il vous permet toutefois de vous balader sur l’historique du site allant jusqu’au tout début de son lancement.