Paradyse TJ07 et le H.F.P.C, deux moddings fabriqués par un fanatique du modding de PC nommé Cyril, ont été présentés l’an passé. Cette année, nous avons eu l’honneur d’avoir un nouveau modding baptisé PX, destiné au Paradyse eXtreme.

Lian-Li le garde chez lui sur un boîtier haut de gamme. Réalisé à partir du PC-X900B, le génie Cyril a apporté une modification par une touche personnelle sur le design. La sobriété d’origine n’avait subi aucune modification.

La sobriété de Paradyse eXtreme est frappante

Nous aimerions dire que la découpe de la façade a connu le principal changement. Il s’agit de l’incorporation du dissipateur de 360 mm pour le système watercooling. Cyril s’est offert d’une Dremel avec un simple disque. Les rayures peuvent être évitées grâce à un scotch épais placé sur la bordure du disque. Une simple lime assure la finition.

Le support pour fixer le dissipateur du kit de watercooling a été monté de toutes pièces. Les ailettes sont facilement visibles directement sur la façade. Les BlackSilent Pro PL2 de Noiseblocker, trois ventilateurs de 120 mm, permettent d’évacuer la chaleur. Le remplacement de la fenêtre en plexiglas translucide par un modèle noir fumé, constitue un autre changement de look important.

La carte mère abrite le système de refroidissement du processeur. Cyril a dissimulé l’ouverture vers ce passage. Une plaque d’aluminium a été utilisée pour la réalisation de ce matériel. La découpe est entourée par quatre rubans LED qui assurent son éclairage. Dans son travail de moddeur, Cyril s’est chargé lui-même du câblage et des nombreuses soudures.

Toutefois, l’aspect général du boîtier du Lian-Li n’a pas perdu son visage habituel. Rien, au fait, n’empêche les amateurs, de garder un avis favorable pour ce nouveau modding.

Un travail personnel pour le câblage

L’on retient la disparition des étiquettes des composants comme le SSD, les alimentations et les barrettes mémoires. A leur place, un simple autocollant « PX » apparait. D’ailleurs, les précédents moddings ont déjà subi des modifications semblables, leur procurant une sympathique harmonie d’ensemble.

Cyril a réalisé un vrai travail d’Hercules : les câbles d’alimentation, de ventilateurs, les Power et Reset, du port USB, les connecteurs comme le 24 broches, ont tous été gainés . De plus, certains câbles ont été coupés de manière à éviter le camouflage en partie.

La configuration

La configuration s’édifie autour d’une carte mère DX79SI renforcée par un processus i7 3960X. La mémoire, quant à elle, renferme le kit Dominator d’une capacité de 16 Go du Corsair, un SSD Force GT de 90 Go de la même firme, le Velociraptor de 600 Go de Western Digital. La carte graphique est propulsée par un SLI de GeForce GTX 580. Une Strider Gold d’une puissance de 1000W alimente l’ensemble. Un kit de watercooling refroidit le processeur.

La liste complète du kit watercooling est énumérée comme suit : Le Laing DDC-1RT Plus pour la pompe, le Bitspower DDC mini Tank pour le réservoir, EK Supreme HF Acétal+Nickel pour  le waterblock CPU, EK FC580 GTX Acetal+Nickel pour le waterblock GPU, EK CoolStream XT 360 pour le dissipateur, Tygon R3603-P2 15.9/11.2mm clear pour les Tuyaux, Bitspower pour les embouts, EK-Ekoolant UV Blue pour le liquide de refroidissement.

Acte remarquable

Moins nombreuses mais très réussies, les modifications des boîtiers Liang-Li présentent  des atouts de part leur sobriété. En dehors des petites bricoles pour le boîtier,  la configuration et le système de refroidissement coûtent en tout quatre mille euros. Cyril a fait un excellent travail qui produira du charme chez les amateurs de ce boîtier taïwanais.

On obtient toutes les photographies du modding ainsi que les informations supplémentaires sur le site du projet.