Chose rare, pour la quatrième fois consécutive, le footballeur argentin Lionel Meissi vient d’être sacré ballon d’or de l’année. Ce génie du ballon rond est donc le meilleur joueur de l’année de foot pour la saison 2012.

dell

En industrie informatique, le rachat de la firme informatique Dell basée aux Etats-Unis peut être considéré aussi comme l’une des opérations de rachat le plus spectaculaire de l’année 2013.

Pour le moment, rien n’est décidé mais l’on a l’impression que le vent souffle dans ce sens. Bloobering a, en effet, mentionné que Dell serait en discussion préliminaire avec deux sociétés de haut rang pour racheter toutes ses actions et le sortir ainsi de l’inventaire des sociétés actives.

Garder le pied sur Terre

NASDAQ, le deuxième marché boursier aux Etats-Unis, a fait connaître que la croissance de Dell s’échelonne à très près de treize pour cent en deux mille douze. Cette croissance à deux chiffres démontre la bonne santé de Dell en ce moment. La nouvelle annoncée par Bloomering n’a pas laissé indifférents les investisseurs.

Des réflexions de haut niveau sont entamées pour un examen approfondi de l’offre. Un rachat massif des actions portera en très grande hausse la valeur réelle de Dell. Cette valeur qui pourrait s’élever à plusieurs dizaines de milliards de dollars figurerait comme l’un des rachats les plus remarquables de l’histoire de la haute technologie.

A de rares exceptions près, la valeur d’une société parvenait difficilement à atteindre ce haut plafond. Mais étant donné que pour le moment, il s’agit de discussions préliminaires qui pourraient s’évanouir à tout instant, il ne faut pas trop se laisser berner par des imaginations et rêveries qui risquent de s’engloutir d’un instant à l’autre.

Les décisions de livrer la société à prix même intéressants dépendent de plusieurs arguments, entre autre, le fait que les entreprises sont parfois construites pour être revendues ensuite, dans le but d’accumuler une plus-value. Dans les propositions de rachat, cette dernière constitue donc la pièce maîtresse de la décision de livrer ou non la société.

Offre alléchante pour Dell

Du fait de la hausse en croissance prévue par NASDAQ, Dell est estimé finalement à plus de vingt et un milliards de dollars. Le fondateur, Michael Dell, et aussi Président Directeur Général actuellement, dispose au sein de la société plus de quinze pour cent de la valeur totale.

Et si en dix ans, environ trois- quarts de la valeur de la société a été perdue, l’offre de plus de vingt milliards de dollars est très avantageuse, sachant que la crédibilité de Dell dans ses capacités à maintenir une croissance stable n’est que mauvais souvenir pour tout le monde et surtout pour les responsables.

De plus, à l’autre bout du monde, les géants asiatiques narguent audacieusement les sociétés américaines par leur montée en puissance. Ils talonnent de près les grandes firmes américaines en matière de haute technologie. Par la suite, les responsables de Dell doivent réfléchir beaucoup et vite devant cette rare occasion qui s’offre à eux.

Car des deux choses l’une, soit que la société continue à s’enliser dans ses pertes en valeur, soit qu’elle amasse une valeur exceptionnelle par son rachat et évite ainsi les débordements occasionnés par les firmes asiatiques. Mais dans tout ceci, une seule chose est regrettable : pour le grand public, le silence est la seule parole !

Termes utilisés pour trouver cet article :

  • dell