(article invité écrit par Martin)

C’est confirmé, Open WebOS a quitté officiellement sa période de bêta. Le système d’exploitation se projette définitivement en version finale 1.0, il y a quelques jours seulement.

Il a abandonné l’ancienne version pour adopter la phase finale de sa version. On se souvient qu’en début de l’année, une annonce sur un calendrier de sortie officielle de cette version finale a retenu l’attention du public.

Tout le monde attendait avec impatience l’arrivée de la date exacte de sortie. Et voici que le moment fatidique est arrivé. Mais tout ne s’arrête pas là. Si certains portages sont déjà intégrés sur un Galaxy Nexus, les développeurs continuent leur voie pour les prochaines versions d’OS. L’extension va encore prendre de la dimension…

Caractéristiques de l’Open Web OS

Il y a plus de dix mois, le projet Open WebOS a vu le jour, grâce à HP. À l’époque, ils avaient annoncé que les terminaux mobiles comme les tablettes et les Smartphones sont écartés de leur projet. Ces matériels sont basés sur le système d’exploitation WebOS. Les développeurs vont s’arrêter de procéder à un possible changement de ces unités.

Le code source apparaît au sein du GitHub de Open WebOS, qui passe en version 1.0. Si la période bêta ne comprenait que 54 modules, au contraire, cette version finale de Open WebOS en comprend 75 maintenant.

Existence préliminaire de la version 1.0 et des portages

Non seulement la version mobile d’Open WebOS y est déjà placée, mais aussi celle pour PC de bureau y figure. Le système entier fait montre d’une haute technologie.

En plus, l’arrivée de cette première version finale engendre d’autres possibilités. Elle apporte en son sein le portage Galaxy Nexus, comme on l’a mentionné plus haut.

Le développement du Web OS ne s’arrête pas là

Mais le développement d’Open WebOS continue. Il n’est pas question d’arrêter l’extension du matériel. Les développeurs l’ont annoncé eux-mêmes. Ils procéderont à une touche particulière de certains modules dans les jours à venir.

Le Webkit 2.0 de QT5 pourrait être l’un de ceux qui vont subir des modifications certaines. Il s’agit d’ajouter des composants open source au niveau de la partie audio. Mains aussi, une couche Blue Z  doit être intégrée pour le Bluetooth ou le Conn Man de la partie réseau.

Ces nouveautés accentuent la structure parfaite de ces matériels, et donc les capacités incontournables des constructeurs.

Pour le moment, que d’autres portages auront lieu est encore inconnu. De même, les développeurs vont–ils procéder à faire une extension des applications de ce système d’exploitation ?

Il n’y a aucun indice qui caractérise cette possibilité. Aussi longtemps que l’inexistence d’annonce officielle des fabricants du matériel qui utilise ce système d’exploitation persiste, nous resterons toujours dans le doute sur un éventuel investissement qui aboutirait à l’extension d’autres portages de ce système d’exploitation.