Tout le monde s’attendait à ce que la tension de haut niveau entre Apple et Samsung connaisse une chute définitive après le premier procès, mais la situation semble s’empirer lorsque la justice américaine, par la juge Lucy Koh, annonce l’ouverture d’un nouveau procès pour le début de 2014.

Apple

Apple va bien sûr saisir l’occasion pour empêcher coûte que coûte les produits de Samsung d’atterrir sur le marché.

Apple veut accaparer plus

Le nouvel affrontement est fondé sur la pression exercée par Apple, qui n’accepte pas la décision de la justice américaine d’amener la somme de plus d’un milliard de dollars de dommages intérêts que doit verser Samsung,  à presque la moitié seulement.

[ad#cube]

Etant donné qu’après la fin du premier procès, des éléments nouveaux apparaissent et qui ne sont pas considérés lors du premier procès, le juge a demandé aux deux belligérants leur avis s’ils veulent arrêter le procès ou s’affronter dans une nouvelle procédure.

Apple se ramasse dans la logique d’une nouvelle bataille, en position de force qu’elle est, tandis que Samsung se replie en annonçant son intérêt de rester là où les choses se présentent. La juge a entériné la proposition de la pomme, et de nouveau, les faces à faces vont se multiplier encore l’année prochaine.

Nouveaux points de discorde

Pour Apple, le nouveau procès se distinguera de l’ancien de par la spécificité des éléments qui entrent en jeu. Un des points de désaccord est le déroulement du procès. On ne doit pas attendre que le premier se termine, même si l’appel a été déjà lancé par le Géant coréen.

La raison est qu’Apple craint de tomber dans le piège de dégâts irréparables d’après leurs expressions. Apple veut à tout prix éviter ces dégâts afin d’harmoniser les résultats qu’elle obtient dans cette grande bataille. Par ailleurs, d’après les interprétations d’Apple, les deux affaires ne peuvent pas être associées, car en plus des brevets qui sont au cœur du problème, d’autres éléments constituent en outre des charges qui pèsent sur Samsung comme les appareils plus récents lancés sur le marché.

Critères de Samsung

Les arguments de Samsung vont plus loin en se créant des soucis sur la méthode de l’application des recettes dans le procès. Apple ne va pas écarter la même recette pour le deuxième procès comme au premier. D’un autre côté, la méthode de calcul des dommages serait la même pour arriver au même titre que le premier procès.Tous ces éléments non revus au prochain procès seront les points faibles de la justice. Une carence risque de s’installer si une décision ferme n’est pas prise en compte.

Entre temps, les deux firmes ennemies auront le temps de se préparer à ce fameux deuxième procès. Apple plus particulièrement, guette l’arrivée des nouveaux produits de Samsung pour les inclure dans le nouveau procès.