La dernière fois, et pas plus loin qu’il y a seulement deux jours, nous avons parlé de la maladresse de la Directrice Marketing, qui a entraîné la publication au hasard de la photo de la famille du célèbre fondateur de Facebook. Pour un journaliste et écrivain, l’interprétation se révèle comme une simple action de diversion.

facebook

Car on peut dire que du fond de cet acte, surgit majestueusement la géniale idée de mettre en place et de doter finalement Facebook d’un moteur de recherche. Les internautes ont attendu de voir arriver cette nouvelle application depuis des mois, le moteur de recherche de Facebook baptisé Graph Search est finalement mis en route, et propose d’effectuer des recherches au milieu des informations accessibles, chez les amis ou sur l’ensemble des membres sur Facebook.

Une large possibilité pour Facebook Search

Disponible en langue anglaise et en version bêta, Facebook Search sera encore en période de test, donc n’est pas encore accessible à tous les internautes. Le moteur de recherche apparaîtra sous forme d’une barre qui permettra de se lancer dans les recherches. Seulement, il est beaucoup plus important en ce sens qu’on peut se permettre de faire des requêtes sur des individus, des photos, des lieux ou des endroits qui produisent des intérêts aux utilisateurs.

Des filtres sont présents pour affiner les résultats des recherches. Les données des résultats de recherches peuvent provenir des amis qui ont laissé des traces de leur passage, ou des autres membres de Facebook qui , par leur gentillesse, pensent à donner aux collègues des informations sur les actualités du monde entier, auxquelles tout un chacun n’a pas toujours accès. Mais, toujours est-il que la question de discrétion et de confidentialité est mise sur le tapis.

Pérennité du service Facebook Search

L’on retient que les ressources obtenues à partir des recherches dépendent en grande partie de la présence des amis et des membres. Apparemment, Facebook a adapté le système pour être fonctionnel sur un domaine limité : celui des amis et des membres. Faudra-t-il conclure par-là que le Graph Search est moins pertinent que les moteurs de recherches construits par Google, Yahoo ou Bing de Microsoft.

Le système pourra-t-il survivre pendant plusieurs périodes successives, allant jusqu’à plusieurs années, ou faudra-t-il le reconquérir par une mise à jour afin de répondre au besoin de tout le monde? Car il est vrai que certains évènements ne seront pas accessibles- comme les grandes actualités internationales – si elles ne se trouvent pas chez des membres. Autrement dit, beaucoup de questions planent encore autour de ce nouveau moteur de recherche de Facebook.

Est-il tout à fait normal de penser qu’il est loin de pouvoir prétendre s’aligner aux moteurs traditionnels de recherches des grands sites.

Google et Facebook : une bataille en sens inverse…

Si Facebook va dans un sens pour mettre en service un moteur de recherche en tant que réseau social, Google par contre, va dans l’autre sens, en cherchant à introduire une argumentation et dimension sociale à son moteur de recherche. Une sorte de bataille s’engage entre les deux grandes firmes, tant l’option de l’un est à l’opposé de celle de l’autre. Il est à noter que Bing envisage de prendre le relai si les résultats ne sont pas appréciables.