Des erreurs dans les calculs, des fautes d’orthographe et de frappe, des failles dans les constructions technologiques, la liste est longue à énoncer. Du côté technique, des problèmes de ce genre ne manquent pas d’apporter ses effets négatifs dans l’utilisation des matériels, surtout quand il s’agit de matériels sophistiqués comme les Smartphones.

Samsung Galaxy SII

 

Les gens qui achètent librement, entendent utiliser leurs matériels avec un esprit de réelle satisfaction. Mais lorsque la mort subite apparaît, les nerfs tremblent pour se tourner vers les responsables afin de demander de l’aide immédiate. Parfois les polémiques se déchaînent jusqu’à menacer les constructeurs de consistance juridique. Mais à la fin, tout s’arrange et la vie continue avec les échanges et communications sociaux.

Samsung victime de quelques maladresses techniques

Samsung a mis en vente sur le marché les Smartphones équipés d’une puce Exyons 4. Les expéditions commerciales vont bon train. Les commandes étaient au point, de nombreux matériels sont vendus et liquidés. Les magasins risquent d’être vides déjà après quelques jours d’opérations de vente. De nouvelles productions sont en vue afin d’assurer les demandes d’achat.

Mais malheureusement, une faille technologique apparaît. Le produit n’est pas au point. Des ennuis d’utilisation gênent les clients en créant des polémiques inattendues. Les acheteurs sont obligés de se mêler à des critiques et remarques inutiles, là il ne fallait pas. Le constructeur coréen, ayant pris connaissance de la situation et conscient du problème, a pris très vite une initiative pour résoudre le problème. Une telle situation risque d’entraver la crédibilité de Samsung. La mobilisation de toute la firme est générale. Les développeurs et techniciens se mettent à l’œuvre. La riposte ne tarde pas à venir. Il a commencé par diffuser un nouveau firmware pour le Galaxy III protégé par l’i9300. Frappé sous la marque I9300XXELLA, ce matériel viendrait corriger en même temps la mort subite des Smartphones.

Une solution mise en place par Samsung

Les informations qui s’infiltrent et données par des confères journalistes, affirment l’existence d’un correctif déployé par Samsung. Ce dispositif permet d’assurer la fermeture de la faille qui touche les Smartphones avec pour matériels d’équipages la puce Exybos 4.

Mais il s’agit là d’une application malveillante qui contrôle seulement les terminaux. D’ailleurs, une solution de repli a été avancée pour aider temporairement les utilisateurs, avant l’arrivée des réparations définitives envisagée et opérées par le constructeur. Diffusée en Angleterre sur la version internationale de Galaxy III, l’I9300XXELLA remettra au point la brèche qui frappe les Smartphones.

Samsung va même plus loin en apportant des protections supplémentaires au sein de bootloader. Mais l’inconvénient de cette application est d’empêcher les utilisateurs d’avoir recours aux ROM alternatives, comme le cas qui a été développé par l’équipe de CyangenMod.

Pour le moment, on ignore encore pratiquement si Samsung s’est réellement mis à la réparation de ses Smartphones puisqu’aucune communication officielle n’a été obtenue sur ce point. Des détails sur ce point sont attendus afin de connaître vraiment quelle est la situation actuellement.