Christian Roland (photo)

Après avoir été interviewé[1] par les présentateurs de Divergence Numérique[2], je fais désormais partie des chroniqueurs de cette émission, pour tous les évènements en relation avec les logiciels libres au Maroc 😉 .

Le 28 février 2008 (avant hier quoi 🙂 ), j’ai fait ma première chronique ! Contrairement à mon dernier passage (où j’étais plutôt « l’invité »), je me suis senti assez à l’aise. Je commence à avoir l’habitude de « l’antenne », probablement 🙂 . J’ai parlé des deux évènements qui ont retenu mon attention ces derniers mois : la RALL et la Linux Party 2008. Ensuite, j’ai annoncé un évènement à venir, les Open Source Days 2008.

J’ai également reçu un invité, Christian Roland (j’ai également discuté avec lui lors de la RALL, en « vrai », il est très sympathique ^_^, ndlr) en direct de la Côte-d’Ivoire, afin qu’il nous en dise un peu plus sur la RALL. Si vous ne le connaissez pas, c’est le responsable de la logistique pour l’organisation de la RALL et le secrétaire général de la CHALA[3].

Écouter l’interview

Pour les intéressés, j’ai mis en ligne l’interview dans laquelle je pose quelques questions à Christian à propos de la RALL. Cette interview sera également diffusée dans l’émission Divergence Numérique, qui passera dans la chaîne télévisée Freenews.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

(vous pouvez également télécharger l’entrevue)

Vous remarquerez que le son est d’une qualité assez moyenne. C’est normal. L’entrevue a été faite à distance, par le biais d’Internet, dans une heure où il y avait trop de connectés. La bande passante de ma connexion 3G n’était pas à son top 🙂 .

Retranscription textuelle

Pour ceux qui préfèrent lire, vous êtes aussi servis 😉 !

Asher256 : nous avons avec nous le responsable de la logistique pour l’organisation de la Rencontre Africaine du Logiciel Libre (RALL). Christian Roland, bonjour ?

Christian : Bonjour !

Asher256 : j’aurai quelques question à vous poser à propos de la RALL. Pour commencer, pouvez-vous nous dire qu’est-ce que que la RALL et quel est son objectif ?

Christian : la RALL est le regroupement de tous les experts et de toutes les associations africaines qui oeuvrent dans le domaine du libre. Nous avons décidé de nous retrouver tous les deux ans dans un pays africain afin de discuter ensemble des différentes stratégies à mettre au point pour faire pousser l’utilisation du libre.

Asher256 : il y a eu des ateliers techniques, un forum et des conférences. Parlez-nous des ateliers technique.

Christian : nous avons engagé plusieurs experts de différents pays afin qu’il fassent des cours sur des thèmes très pointus. Ces experts viennent principalement d’Europe et des États-unis. Les étudiants qui ont subit les cours viennent d’Afrique. Il y a eu quatre ateliers : l’administration réseau, la sécurité des réseaux, le PHP professionnel et la migration.

Asher256 : j’imagine que la sécurité, le réseau, etc. c’est plutôt orienté GNU/Linux et logiciels libres ?

Christian : c’est du 100% libre !

Asher256 : j’ai également vu qu’il y avait un forum organisé par la CHALA…

Christian : le thème principal de la RALL était l’éducation. Lors du forum CHALA, nous avons choisi comme thème de table ronde « l’entrepreneur et la formation ». Dans un premier temps, nous avons eu des conférences sur les logiciels libres dans les PME. Ensuite, sur les modèles économiques des sociétés de logiciels libres. Et enfin, sur les problématiques : comment pérenniser la compétence au sein de son entreprise, la formation continue sur les logiciels libres, etc. Après cela, nous avons eu un petit atelier de gestion d’entreprise pour le futur dirigent.

Asher256 : la RALL, c’était des ateliers, un forum, mais aussi des conférences…

Christian : toutes les conférences ont tournées autour du thème principal qu’était l’éducation. Le premier groupe des conférences était en relation avec les logiciels libres dans le domaine de l’éducation. On avait eu plusieurs conférences, notamment, de la part de la Tunisie, qui nous avait montré la place des logiciels libres dans leurs établissements scolaires. De la part du Canada, qui parlait du modèle de maturité des logiciels libres dans le thème de l’éducation. Enfin, une conférence du Maroc, qui nous présentait une étude sur les enjeux des logiciels libres au Maroc, qui a été faite par le DEPTTI.

Asher256 : il y a eu aussi l’OLPC, le petit ordinateur, et Miftah, qui ont été présentés…

Christian : oui, le petit ordinateur avec un environnement Linux avait été présenté, ce qui pousse cette initiative. Cela nous avait permis de voir l’état d’avancement de ce projet et, concrètement, ce qu’est ce petit ordinateur là, qui est sensé révolutionner l’informatique dans les pays en voie de développement.

Asher256 : pour démocratiser l’informatique, en effet… À la fin, il y a eu un remise de prix. Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur cela ? Qui a été le gagnant ?

Christian : chaque année, l’AAUL organise ce qu’on a appelé les trophées du libre. C’est un concours de développement de logiciels qu’on trouve un peu partout dans les communautés du libre. Plusieurs pays ont participé, avec plusieurs projets, qui étaient tous hébergés sur la nouvelle forge africaine du logiciel libre, qui a été mise en place par l’AAUL. Le premier prix a été remporté par un candidat du Mali, avec CAOS, un logiciel pour gérer les centres d’appel, développé totalement en Open Source. Le deuxième prix a été pour le Burkina Faso et le troisième prix a été remporté par un Candidat du Togo (vous trouverez plus d’informations dans cette page de la forge, ndlr).

Asher256 : merci pour ces informations. J’aimerais également savoir ce qui vous a le plus marqué dans l’événement ?

Christian : on est déjà à notre troisième édition. Cela nous a permis de voir que le libre commençait à prendre de l’ampleur. Il y a de plus en plus d’engouement autour des questions du libre. Au niveau du Maroc, nous avons été agréablement surpris par l’affluence et par la qualité des personnes qui ont participé aux différentes conférences. Cela nous a encouragés à dire que la promotion des logiciels libres commence à faire de l’effet dans les pays africains. Les gens s’y intéressent de plus en plus. Dans l’édition de cette année, nous nous sommes rendus compte que nous avions fait le bon choix.

Asher256 : Y-a-t-il des points que vous souhaiteriez voir améliorés dans les prochaines éditions ?

Christian : je pense qu’il faut qu’on arrive à ce qu’il y ait de plus en plus d’organisation africaines qui s’occupent de ce genre d’initiatives. On avait besoin d’un peu plus de soutient, le gouvernement marocain nous a beaucoup aidé, on souhaiterait que de plus en plus d’organisations africaines accompagnent ce genre d’initiatives.

Asher256 : pour quand est-ce que la prochaine RALL est prévue et dans quel pays ?

Christian : la prochaine RALL, la 4ème édition, est prévue pour 2009. en Côte-d’Ivoire. J’aurai la chance de pouvoir vous accueillir dans mon pays (rires ^_^, ndlr) ! Nous sommes déjà très heureux, nous avons même commencé l’organisation, pour que cette édition soit un succès (rires, ndlr).

Asher256 : vous nous avez donné un aperçu sur la RALL ^_^ Je vous remercie Christian d’avoir accepté de faire avec nous cette interview !

Christian : c’est moi qui vous remercie !

Fin 😀 !

[1] je pensais que l’entrevue s’était mal passée, mais en fait, c’était assez bien, cela ne se voyait même pas que j’avais le trac 😉 .
[2] Divergence Numérique, c’est une émission diffusée chaque dernier jeudi du mois. Elle passe sur la chaîne radio Divergence FM et la chaîne télévisée Freenews.
[3] Christian Roland est aussi l’adjoint à l’organisation de l’AAUL, l’Administrateur de la FOSSFA (la Fondation Africaine pour le logiciel libre), le Directeur Général de l’ASSIST Sarl (la première société de services en logiciels libres de Côte-d’Ivoire) et consultant en TIC auprès de plusieurs gouvernements et organisations panafricaines.