Alors qu’Amazon vient tout juste de lancer sur le marché ses Kindle Fire HD, Google s’incruste pour redéfinir ses grilles tarifaires dans le commerce des tablettes.

Cette nouvelle orientation s’inscrit évidement dans le cadre de la recherche toujours actuelle de la qualité des offres qu’elle entend proposer aux utilisateurs de ses produis.

Mais la question qui s’impose concerne la méthode que doit s’appliquer la grande firme pour parvenir à son but…

Est-ce qu’il est possible de casser les prix alors que les matériels sont déjà sur le marché et que les acheteurs sont à l’œuvre ? Un retour en arrière au niveau des prix marque un échec de départ et une incidence de parcours de portée minimale peut-être, mais que les conséquences sont parfois incalculables.

La crédibilité de la firme peut être, par exemple, mise à l’épreuve.

Les options choisies par Google, pour le Nexus 4

Google comprend mieux que quiconque que le revirement dans le sens rétrograde au niveau des échanges n’est pas facile.

Lorsque les  prix des tablettes sont fixés d’avance et que les acheteurs se sont déjà lancés pour l’acquisition des produits, il n’est pas commode de les stopper en procédant par des modifications des prix.

La solution adoptée par la firme, dans cette perspective, prend un aspect original. Pour réaliser son projet de rectifications de grilles tarifaires, le lancement d’un Smartphone haut de gamme est une opportunité à saisir.

En plus, une tablette dix pouces avec une résolution supérieure à celle des iPad3 et iPad 4 d’Apple, lancée dans la concurrence, et au prix amputé de cent euros, ferait l’affaire.

La tablette Nexus 4 de Google

Au départ, les tablettes Nexus 4 et 10 occasionnèrent une vraie triomphe pour Google. Les acheteurs sont impressionnés par la qualité du processeur Krait de Quacomm pour le Nexus 4 et l’Exynos 5 Dual pour le Nexus 10 et Android.

Les promesses de photos panoramiques sont même proposées avec cette tablette. Mais si Google a connu une sorte de vertige commercial par les prétentions remarquables de ces tablettes, car tellement les ventes étaient au beau fixe, un changement en frustration s’installait petit à petit pour des nombreux clients potentiels.

S’il faut vingt-quatre minutes pour écouler les contenus entiers de Nexus 4 et Nexus 10, il faut un peu plus de temps pour un test complet afin de connaître tous les aspects du matériel. Cette situation ne manque pas de porter préjudice sur la qualité des matériels Nexus de Google.

Mais une particularité saisissante concerne la tablette Nexus 4 de Google. Il s’agit de son dos pixelisé qui présente de nombreuses centaines de pixels. Par rapport à la lumière qui éclaire surtout si elle est brillante, le dos de l’appareil présente de petits scintillements continus de lumières successives. Cet aspect particulier du matériel peut combler le déficit même si elle est encore insuffisante dans l’ensemble.

Actuellement, le Nexus 4 est absent sur la boutique en ligne de Google Play. On ignore la raison de cette situation. S’agit-il d’une rupture de stock ? De l’indignation de certaines entreprises à cause du prix imbattable de Nexus 4 ?

Termes utilisés pour trouver cet article :

  • nexus 4 prix maroc