La fin du Monde prévue par les Mayas de par l’arrêt de leur calendrier aura-t-elle lieu le 21 Décembre 2012 ? Toutes les spéculations, les débats, les prophéties font rages à l’aube de cette date pressentie fatidique.

luminotherapie

Mais pour le moment, rien n’est sûr si cet évènement d’une envergure colossale pourrait avoir lieu ou non. En tous cas, l’hypothèse de certains scientifiques qui mérite bien d’être vérifiée, porte à croire que le 22 Décembre 2012, exactement le lendemain, tout se passera comme il y a dix mille ans !

Autrement dit, aucun évènement majeur ne perturbera la vie sereine des citoyens des grandes agglomérations comme celle des prairies et campagnes verdoyantes, celle des gros porte-avions comme celle des sous-marins, celle des bédouins du désert comme celle des pêcheurs nordiques. Mais arrêtons-nous au bon moment et au bon endroit.

Laissons de côté le monde et sa fin, Nostradamus avec ses prévisions et les astronomes avec leurs calculs. Le soleil aura encore six milliards cinq cent millions d’années à nous éclairer bien qu’actuellement, il éclaire plus qu’au début de sa naissance il y a quatre milliards cinq cent millions d’années seulement !

Situations climatiques chez les Nordiques

Le changement climatique, dans sa phase actuelle, est aujourd’hui, le problème qui préoccupe les Institutions et les Gouvernements du monde entier. Pas plus loin qu’il y a quelques jours seulement, l’on dit que le réchauffement climatique va jusqu’à doubler d’ici la fin du siècle.

En pays nordiques pourtant, en Suède plus particulièrement, une situation diamétralement opposée s’installe en cette fin de Décembre 2012. Le froid devient rigoureux en laissant des blessures plus profondes sur la peau.

Les pays nordiques s’entrelacent dans de vrais cauchemars par le froid de renard qu’ils subissent depuis plusieurs semaines. Les gens arrivent jusqu’à dire qu’on ne regrettera pas de mourir en Décembre 2012, date annoncée de la fin du monde, si la situation devrait arriver, car le froid nordique est tellement percutant.

On regrettera de mourir ensemble si la fin du monde arriverait pendant les belles journées de printemps du mois de Juin. Dans ces pays, la lumière du soleil est absente pendant plusieurs mois et ne ressemble qu’à un mythe qui hante les esprits.

On ne manque pas d’idées…

La ville d’Umea, située plus au Nord encore, à six cent kilomètres de Stockholm, la capitale suédoise, bénéficie d’un apport lumineux d’une compagnie locale d’électricité. Dans cette ville, le froid va être intense.

De par sa situation géographique, elle s’embellit d’un climat glacial arctique, mais avec le changement climatique actuel, ce climat se rapproche de plus d’une réalité incroyable qui frôle les vingt degrés au-dessous de zéro. Se promener au milieu de la ville doit être la seule affaire d’un géant des froids arctiques qui ne recule devant rien.

La compagnie a eu l’idée géniale de porter au secours des habitants qui poireautent en attendant leur bus. Un dispositif de luminothérapie a été installé sur une trentaine d’abribus. Les habitants ont ainsi le moyen de se ressaisir de ce froid trop cruel qui les grignote jusqu’aux os. Le matériel fonctionne très bien car ils ont l’air d’être transportés loin, dans la ville reine de Nouméa, où la chaleur intense fait évoquer les passions d’un ciel bleu de printemps.

L’électricité qui alimente le dispositif provient d’une source d’énergie renouvelable. Le gâchis écologique n’existe pas. Les efforts de la compagnie se porteront sur le taux nul de gaz carbonique à l’horizon de l’année 2020.