Selon l’entreprise Gartner, spécialiste dans le conseil et la recherche dans les technologies avancées, le marché de l’emploi connaitra une hausse importante évaluée à 4.4 millions de nouvelles opportunités de travail dans le secteur IT.

Les prévisions avancées par Gartner, sont en réalité la traduction de l’influence du big data dans le monde informatique et économique sur les deux années à venir.

Les premiers chiffres parlent d’une hausse des dépenses de 3.8% dans le secteur mondial IT, dépassant les 3.7 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2013. Ces investissements vont certainement nécessiter la création de millions d’emploi à travers la planète.

En Amérique, chaque service connecté au big data entrainera le recrutement de 3 étrangers en 2015. Le leader mondial des TIC verra donc son marché d’emploi prospérer avec 1.9 millions d’offres en plus.

L’étude menée par Gartner, souligne toutefois, que les statistiques prévisionnelles ne vont pas dans le sens du fameux carré magique de Kaldor. Bien au contraire, le manque cruel de compétences requises dans ledit domaine risque de créer une véritable crise.

En effet, Les établissements d’études supérieures publiques ou privés n’offrent pas de parcours universitaire adapté à certaines professions qui s’avèrent pourtant très demandées telles que les spécialistes de données.

Peter Sondergaard, le vice président de Gartner, a ainsi déploré la stagnation d’un système éducatif qu’il a jugé inadapté au besoin du marché. Ça sera donc la sonnette d’alarme à tirer pour espérer une progression dans la diversification des spécialités dans le but de former des ingénieurs de qualité dans les différents domaines informatiques.

Au-delà du secteur d’emploi, le big data deviendra à coup certain la source principale des prises de décisions économiques. Les bases de données seront  ainsi ciblées par toutes les institutions et les entreprises en quête d’informations supplémentaires nécessaires au lancement d’un projet par exemple.