Google avait déjà opté pour penser aux énergies renouvelables qui contribuent à changer les dépenses en électricité dans la firme elle-même. Rappelons que la quantité d’électricité utilisée par Google a diminué de 1 milliard suite à l’achat et la mise en service d’une éolienne au Texas.

google-care

Plusieurs millions de personnes vont bénéficier de l’énergie accréditée par Google du fait qu’on peut acheter l’électricité chez la grande firme. Cette implication de Google dans le domaine social est de nouveau enrichie par un grand projet qui la réunit avec Amazon et Facebook. Cette fois-ci, le cancer est au centre des actions. Les trois géants vont se mettre d’accord pour la recherche cancérologique . Le cancer comme ennemi imbattable Depuis la nuit des temps, le cancer a été considéré comme une maladie incurable. Il est classé par l’organisation mondiale de la santé comme une maladie qui n’a pas de médicaments pour le guérir. Jusqu’à présent, les personnes atteintes de cette maladie n’attendent que leur dernier souffle.

Aucun médicament fiable ne permet d’éviter la mort à cette maladie. Bien des recherches ont été effectuées, bien d’interventions ont été faites, bien de fortes sommes d’argent ont été utilisées pour tenter d’enrayer cette maladie, les efforts ont été vains, les déploiements de toutes les actions pour lutter conte cette maladie sont restés sans résultats.

Les médecins les plus habiles, les plus éminents ne font qu’assister à leur impuissance quand leur malade émet leur dernier souffle. Et le monde continue de souffrir misérablement d’une maladie qui arrache scrupuleusement des êtres chers, des proches dont la disparition tragique ne fait que relater dans toute sa dimension la cruauté du cancer.

[ad#cube]

La haute technologie et le cancer Et les recherches contre le cancer continuent d’année en année. Des associations, des organismes, des personnes individuelles dispensent leur temps pour essayer de trouver une quelconque cellule qui se dégrade pour provoquer cette terrible maladie.

La haute technologie aussi se sent concernée et se voit dans l’obligation d’emboîter le chemin de la recherche des cellules cancéreuses. En effet, devant la mort annuelle de plusieurs milliers de personnes cancéreuses qui n’ont pas résisté à la maladie, qui peut rester indifférent et inactif lorsque des vies humaines sont en danger ? Là où la menace est réelle et continue, n’est-il pas raisonnable de se pencher pour collaborer avec les acteurs contre cette maladie pour apporter ses contributions ?

Paradoxalement, Google, Amazon et Facebook viennent rejoindre ceux dont le cœur est animé de la volonté naturelle de sauver des vies humaines frustrées par cette terrible maladie. Plan d’action Il s’agit de construire un jeu dont le noyau central consiste en la recherche de cellules cancéreuses.

Le jeu a été conçu par Cancer Rechearch basée en Grande Bretagne, un centre de recherche pour le cancer. Il sera lancé sur des téléphones portables et auquel des millions d’utilisateurs pourront effectuer des recherches sur des cellules qui pourraient provoquer le cancer. Jusqu’ici, les chercheurs ont du mal à collecter et surtout à interpréter les données fournies par les analyses faites par les laboratoires. Etant donné que les données avancées et proposées sont d’un très grand nombre, il faut des années pour que soient obtenus dans les moindres détails les résultats. Le but du jeu est alors d’amener un grand nombre de personnes pour effecteur ensemble les recherches. Chaque individu qui dispose d’un portable et se met au jeu, pourra procéder aux recherches cancéreuses.

Partout où l’on se trouve, il est possible, grâce à ce jeu, de penser aux malades qui souffrent, clouées sur leur lit. Le résultat sera lancé sur Amazon Web Service pour l’été prochain. On pourra mettre ainsi quelques minutes pour la recherche cancéreuse au lieu de dépenser de l’argent sur autre chose.