Les autorités américaines ont procédé à la fermeture de Megaupload de Kim Dotcom en Janvier 2012. C’était le 19 Janvier, plus exactement. Le lendemain, les forces spéciales de l’armée néo-zélandaise ont pris à l’assaut la résidence privée de Kim Dotcom.

Depuis cette date alors, le Megaupload restait sans activité. Les utilisateurs du site, quand à eux, sont mis de côté, dans l’impossibilité de trouver une solution. La seule activité qui leur est conférée est d’attendre la réouverture du site dans un délai proche ou lointain…

Car il faut savoir que la soif de tout un chacun, qui avait l’habitude de fonctionner avec le site, est bien là. Nombreux sont ceux qui espéraient la réouverture du Megaupload afin de continuer sur ce qu’ils ont entamé.

Une fermeture de Megaupload un peu illicite…

Les policiers néo-zélandais sont intervenus  pour mettre fin à l’activité de Megaupload. Auparavant, la justice américaine avec le FBI, ont d’abord annoncé une procédure judiciaire. Mais la question préoccupante concerne la méthode utilisée pour mettre fin à Megaupload. D’aucuns  se demandent sur l’utilisation de la force dans cette décision. Pourquoi des raids militaires ont-ils  été utilisés pour fermer un site ?

C’est vrai que le site de Kim Dotcom est accusé de violer impunément le copyright. Et pas plus loin qu’il y a quelques mois, le parlement américain a condamné des pays européens pour des actes d’atteintes aux droits d’auteurs. Mais pour autant, le fait d’avoir recours à la force pour enrayer un site privé est tout de même quelque chose qui se trouve en dehors du cadre commun des droits privés.

Kim Dotcom a su se défendre

Devant les accusations et l’épreuve de force auxquels il est soumis, tout le monde s’attendait à une fin inévitable de Kim Dotcom. Les circonstances de son accusation, les institutions qui ont pris en main l’acte, les moyens utilisés, tout est réuni pour une conclusion facile. Cet homme est complètement anéanti. Il ne se remettra plus de sa chute, tout est fini pour lui.

Mais voici qu’un coup de tonnerre réveilla la somnolence assourdie. A un moment où personne ne s’attendait plus à rien, il resurgit pour annoncer avec diligence le retour et la réhabilitation culturelle de Megaupload. Kim Botcom savait se défendre en prenant aux mots la justice américaine. Il a misé sur les moyens employés pour fermer son site.

Une riposte aux autorités américaines

Le Megaupload fonctionnera de nouveau à partir de Janvier 2013. Le retour de Megaupload sur l’arène de la presse et la communication connectées, après une année d’absence, ne doit pas être pris comme une simple exhibition.

C’est une grande victoire dans la mesure où c’est la justice américaine, le FBI, les autorités américaines qui sont à l’autre bout de la table. Par cet acte, Kim Dotcom fixe l’attention de ces derniers en leur lançant une riposte difficile à digérer.

D’autre part, les ayant-droits doivent être traités comme il se doit. Il est dans le droit de tout individu d’utiliser un site et l’internet pour se communiquer et avoir des ressources dont il aura besoin.

Enfin, les sites MegaBox et Mega ont annoncé une nouvelle collaboration à Megaupload. Mega, plus particulièrement, a accepté d’ assurer un service chez Megaupload, sans toutefois, se nourrir de toute contrainte judiciaire.

Termes utilisés pour trouver cet article :

  • kim dot com