Si les Mathématiques sont une science de la logique, la Physique-Chimie une science expérimentale et l’Astronomie une science d’observations, par quoi peut-on définir l’Ecoinformatique ?

ecoinformatique

Le domaine de l’environnement concède des préoccupations où les grandes institutions et organismes du monde entier convergent leurs actions pour sauver ce qui n’est pas encore perdu. Car actuellement, le monde subit lourdement le choc amer du changement climatique et la disparition des espèces animales et végétales.

Si l’espèce humaine est capable d’une auto- conservation, la faune et la flore continuent de disparaître petit à petit. Une science qui s’occupe des informations sur les biodiversités animales et végétales ainsi que l’environnement immédiat est née.

C’est l’Ecoinformatique.

Qu’est-ce que l’Ecoinformatique ?

En définition simple : l’Ecoinformatique est la science qui traite de l’informatique dans les sciences de l’environnement. L’expression peut prendre un sens très large puisqu’elle englobe deux domaines séparées et différentes, mais unies par un même projet d’études et d’actions.

L’analyse des informations sur les catégories d’objets naturels comme les espèces de plantes et d’animaux a besoin d’un langage qui doit être compris par l’homme et l’informatique en même temps. Les renseignements nécessaires pour construire des bases de données sur les impacts de la dégradation de l’environnement sont traités par les ordinateurs pour essayer de dégager les éléments constitutifs pour un projet quelconque.

L’Ecoinformatique rassemble les informations pour aboutir à des services de base moyennant les informations. La représentation des données est une partie importante qui unit l’Ecoinformatique à l’informatique.Le Web sémantique abrite plusieurs projets en Ecoinformatique.

Utilisation des réseaux et biodiversités

L’Ecoinformatique essaie de transmettre les données réalisées à partir des recherches et fouilles sur les biodiversités dans les réseaux de capteurs, de traitements d’images et de visualisation des données. Par son action sur l’environnement, l’Ecoinformatique tente de subvenir au manque de spécialistes capables de produire ou utiliser des outils libres et ouverts pour décrire la biodiversité.

Cette question-là est une préoccupation majeure des grands organismes mondiaux comme les Organisations des Nations-Unies. Un des rôles clés qui occupe l’Ecoinformatique est d’identifier les biodiversités sur la flore et la faune, sur les cultures de chaque région du monde.

Au fait, le fond de son action est d’aboutir à réunir les acteurs à l’environnement pour la protection environnementale qui doit s’opérer au sein de chaque classe de société.

Compréhension mutuelle

L’Ecoinformatique essaie de construire un langage qui lui est propre mais compréhensible par son partenaire d’action qui est l’environnement. Dans ce domaine, elle tente d’obtenir le respect des outils informatiques utilisés par les débiteurs de projets à l’environnement dans leurs recherches sur les biodiversités ou les classifications des espèces animales ou végétales.

Elle essaie également de présenter des matériels informatiques qui obtiennent le respect de l’environnement. Dans ce sens, la production des outils informatiques recyclables et d’autres qui consomment moins d’énergie devient une priorité. Le terme de Technologie de l’Information et de la Communication durable a vu le jour pour répondre aux questions posées par la dégradation sans cesse de l’environnement.

Termes utilisés pour trouver cet article :

  • eco informatique