Des changements de point de vue, des révisions de situation, des revirements dans les commandes prévues et contractées, telles sont les données qui peuvent être rencontrées dans les relations commerciales entre les grandes firmes industrielles et informatiques.

Apple

Apple vient de changer de position par rapport à ses commandes d’il y a quelques temps face aux géants asiatiques. Au lieu de maintenir et suivre de près les détails prescrits au début dans le papier, elle a revu à la baisse les matériels qu’elle a commandés.

Baisses des productions pour les fournisseurs

Les firmes asiatiques, grands fournisseurs de matériels pour ordinateurs et téléphones, vont connaître un début de trimestre 2013 en baisse dans les productions. Les géants japonais Sharp et Japan Display mais aussi Sony, Hitachi et Toshiba avec le Sud – Coréen LG, avaient obtenu des contrats de livraison d’écrans d’ordinateurs et téléphones allant jusqu’à un nombre colossal de soixante-cinq millions.

Expédiés au rythme selon la rupture des stocks ainsi que des besoins des utilisateurs, la chaîne entre les usines de productions et les centres de commercialisation devraient fonctionner normalement jusqu’à la livraison des derniers matériels. Mais alors que les usines se préparaient à la production massive des matériels prévus, le nombre initialement contracté entre le fabricant et l’acheteur a finalement subi une modification importante à la dernière minute.

Pour le Japan Display, une diminution allant de soixante-dix à quatre-vingt pour cent est prévue, tandis que pour Sharp, la diminution atteint jusqu’à quarante pour cent pour une production maximale en deux mille douze. Il est évident que les deux entreprises qui ont subi le choc du changement de commandes d’Apple, adopteront en solution de repli, des fabrications d’écrans pour d’autres clients vendeurs, même si le délai d’exécution pourrait s’allonger.

Aucune échappée de commandes pour l’iPhone

Les industries informatiques, et autres d’ailleurs, sont habituées à une instabilité des commandes sur le dernier trimestre qui se termine et le premier trimestre qui commence. Un tel scénario n’est pas à exclure dans les activités commerciales surtout à grande échelle. De même que les fabricants d’écrans, ceux de la téléphonie mobile ont aussi connu le marasme de la diminution des commandes. C’est le cas de l’iPhone 5 qui a enregistré une baisse de moitié. Selon une haute personnalité japonaise de TDK, plusieurs grandes firmes spécialisées dans diverses pièces de l’iPhone 5, sont touchées par la décision d’Apple de baisser les commandes.

Atteinte à la bourse

La nouvelle concernant la révision des commandes d’Apple a été dévoilée à minuit par le quotidien japonais Nihon Keizai Shinbun. La conséquence immédiate sur la bourse est la baisse jusqu’à deux pour cent de l’action d’Apple, et ceci avant l’ouverture du marché aux Etats-Unis. Ses partenaires américains ont subi la même situation. Par contre, les partenaires d’Apple en Asie comme Sharp et Renesas ont fait preuve de hausse dans leur bourse. Certaines entreprises ont préféré garder le silence en ce qui concerne ces nouvelles.

SOURCES : PCINpact : « Apple aurait diminué ses commandes d’écrans pour son iPhone 5 »