On se souvient bien d’un article qui a mentionné la détermination du gouvernement américain de lutter par tous les moyens contre les piratages et les vols des propriétés intellectuelles par des téléchargements illégaux.

Pirate Informatique

On est sûr que les efforts déployés en vue de dissoudre un système qui fonctionne librement, et qui engloutit parfois des documents de recherches d’une valeur inestimable, sont parvenus à maîtriser des actions malveillantes sur Internet…

L’actualité récente présente alors le cas d’un individu- du nom de Jeremiah Perkins- qui doit purger une peine de cinq années en prison ferme pour avoir effectué des enregistrements piratés dans des salles de cinéma. Le département américain de la Justice a pris au sérieux l’affaire, et donc a condamné le suspect d’une peine capitale.

Contenus de la condamnation

Tout a commencé en Avril 2012, lorsque quatre membres du groupe IMAGINE ont été inculpés par la Justice américaine pour avoir enregistré des films dans des cinémas afin de les diffuser ensuite sur Internet. Le groupe IMAGINE était considéré comme le plus solide dans les sorties de films sur Internet.

Le meneur du groupe -Jeremiah Perkins- acceptait son accusation et a plaidé coupable. La complicité à l’atteinte criminelle au copyright pesait sur lui. Il doit payer, en plus de ses cinq années de prison ferme et de trois années de liberté surveillée, une somme de deux cent cinquante mille dollars pour amende.

Verdict tombé…

Mais finalement, la juge Arenda L. Wright Allen, a pris l’option d’infliger au coupable l’obligation de restituer la forte somme de quinze mille dollars, sans payer d’amende.

Les rapports de la Justice américaine faisaient mention de participation de Jeremiah Perkins à l’utilisation d’appareils de réception et d’enregistrement dans les cinémas afin de capturer secrètement des films protégés.

Le groupe crée ensuite un fichier complet adapté pour se partager entre chaque membre ou d’autres individus sur Internet. Il a aussi ouvert un compte PayPal qui servit pour amasser des dons ou les paiements par des personnes qui procèdent au téléchargement ou aux copies réalisées par le groupe.

D’autres membres du groupe devaient restituer la forte somme allant jusqu’à quatre cent cinquante mille dollars. Un autre membre attendait son sort, car son cas est encore en études.

Le verdict sera connu en Mars 2013.