Les sites des réseaux sociaux se mobilisent pour faire face aux phénomènes de dégradations sociales, allant de la criminalité les plus terribles, aux vols et tricheries de toutes les tendances, jusqu’aux mouvements antisémites ou raciaux.

Twitter mot français

Et face à de tels événements dont les échos dépassent leur propre valeur, les réseaux sociaux bâtissent aussi leur empire pour démontrer et lancer un message fort à tout le monde, que l’option zéro pour une société amputée des vexations de la dégradation morale est la meilleure solution.

La demande de censure à l’honneur

La protection des droits de l’auteur est le fond principal de la mise en service d’un site qui sera ouvert par Twitter. Les propositions de demande de censure, les renseignements demandés par des gouvernements figureront dans la liste. Devant l’évolution des situations actuelles qui font lever haut le ton aux auteurs dont les documents de recherche sont tombés aux mains des voleurs, la nécessité de recourir à des actions concrètes pour protéger les auteurs, les musiciens, les chercheurs, doivent être menées afin de garantir la sécurité des documents et objets.

Un premier rapport de transparence concernant des requêtes de gouvernements a été publié en Juillet 2012. Les documents concernent de simples demandes de renseignements sur des personnes, mais aussi la demande de suppression de contenus et la plainte en violation des droits d’auteurs.

Demandes d’informations

Le site mènera ses actions sur trois domaines spécifiques. En premier lieu, les gouvernements vont intégrer le site pour demander des renseignements sur une personne ou un document quelconque sur un fait ou une situation qui le préoccupe.

Le site aura la tâche de fournir les données réelles concernant les demandes. La richesse des contextes actuels en événements propres à une société bouleversée par des actes malhonnêtes et illicites va surcharger cette rubrique, et dont les cinq pays les plus concernés pour les demandes d’informations sont les Etats-Unis, le Japon, le Brésil, le Canada et la France. Il faut noter que près de 40% des demandes sont gardées lettres mortes par Twitter.

Demande de suppression

Cette rubrique concerne uniquement les contenus qu’il faut supprimer obligatoirement. Ils proviennent des téléchargements illicites effectués auprès des contenus appartenant à des personnes qui veulent publier les résultats de leur recherche ou d’autres documents très sensibles. Les manœuvres raciales, antisémites, les violences sur des éthnies apparues sur une page d’un réseau social doivent être effacées. Le contenu sur les documents antisémites propagés par les membres de Twitter lui-même, a été l’objet de la demande de suppression par un pays européen. Les impacts de ces rapports sur les demandeurs sont encore inconnus, mais s’avèrent néanmoins d’une importance capitale.

Réclamations sur les droits d’auteur

Cette rubrique s’occupe de la nécessité absolue d’intervenir là où des créations et des résultats des recherches publiées ont été utilisés sans avoir été autorisé par leurs auteurs. Le but est de pouvoir produire un fonctionnement normal du système en évitant les morosités causées par les censures incontournables. Car lorsque des auteurs sont victimes de tricheries et de banditismes par des vols de documents, le devoir d’intervenir devient un acte de valeur utilitariste.