Système de messagerie gratuit sous Android Xabber permet en définitive de mettre en service plusieurs réseaux qui exploitent XMPP/Jabber avec ses dérivées comme Facebook Messenger, Gtalk ainsi que Windows Live Messenger.

xabber

Lancé à partir de son compte Twitter, son code source va être publié sous licence GPL v3 en ce mois de Janvier 2013. Ce changement de face est opéré bien que l’objectif n’ait pas été atteint. Ayant de nombreuses options pour gérer des discussions en groupe, il ne dispose pas l’option publicité. Il propose un système d’historique complet. Il a obtenu 4,3 étoiles sur 5 sur le Play Store de Google qui s’étale jusqu’à cinq cent mille installations.

Ouverture sur le monde des « logiciels libres »

En lançant un défi à la communauté pour obtenir le chiffre de cinquante mille followers sur Twitter en quelques semaines, l’équipe voudrait atteindre un niveau d’engagement conséquent des utilisateurs de cette application libre. Toutefois, les analyses sont différentes sur ce point. Et il y a deux moyens pour atteindre cet objectif.

D’un côté, d’aucuns pensent que l’enthousiasme des utilisateurs suffirait pour arriver au bout du projet. Ces derniers sont animés d’un dynamisme particulier en utilisant Xabber. D’autres, par contre, pensent que selon les initiatives communautaires, au lieu de s’engager directement à se fixer sur l’open source, les utilisateurs préféreraient  s’attacher sur un idéal.

Mais des renseignements précis parlent en eux-mêmes si le but a été atteint ou s’il a été raté. En fait, seulement, aux environs de dix pour cent de l’objectif fixé a été couvert. Les résultats sont alors presque lamentables pour l’équipe. Le mois de Janvier lui permettra de mettre à jour tous les éléments nécessaires comme les commentaires, le nettoyage, les éléments pour la licence.

La morale des initiatives communautaires

Les remerciements d’Andrew Nenakhov vont à l’endroit de ceux qui ont accepté librement d’adhérer à la campagne. La réalité est évidente : il y a un grand nombre de personnes potentielles qui peuvent s’engager à utiliser la nouvelle application open source, malheureusement, un petit nombre s’applique réellement à y mettre la main pour leurs recherches ou leurs explorations des contenus.

La présence de nombreuses sociétés au sein du quotidien apporte un impact négatif à la vie privée de la société. Beaucoup d’individus auraient été empêchés par l’existence de ces personnes tierces. Actuellement, en effet, de nombreuses voix s’élèvent contre l’omniprésence de ces sociétés. La passivité anodine des utilisateurs sera regrettable dans la mesure où l’utilisation de l’open source est un moyen efficace pour se développer au sein de cette application.